NL EN FR DE PL
 

La lettre de liaison


Quand remettre une lettre de liaison?
Votre patiente vous a consulté parce qu’elle est enceinte sans l’avoir désiré ou planifié. Vous avez discuté avec elle de la possibilité de faire pratiquer un avortement à la clinique Bloemenhove. En raison du délai légal de réflexion applicable aux Pays-Bas et du temps d’attente que demande une intervention dans l’une de nos cliniques, nous vous prions de bien vouloir lui remettre une lettre de liaison dès à présent. Le compte rendu d’une échographie peut aussi servir de lettre de liaison. Télécharger la lettre de recommandation

Le délai légal de réflexion aux Pays-Bas

À partir de 16 jours de retard (c.-à-d. 6 semaines et 2 jours après le premier jour de la dernière menstruation), la loi néerlandaise impose une première consultation avec un médecin et un délai de réflexion de cinq jours avant de pouvoir procéder à un avortement. Par « délai de réflexion » on désigne la période d’au moins cinq jours pendant laquelle la patiente doit réfléchir à sa décision après s’être entretenue pour la première fois avec un médecin au sujet de sa volonté d’interrompre la grossesse. La patiente peut cependant prendre un rendez-vous pour un avortement à la clinique sans attendre. L’IVG ne pourra être réalisée qu’à partir du sixième jour qui suivra la date de sa première consultation avec un médecin. La première consultation peut être effectuée par le médecin traitant, par un gynécologue ou par un médecin de la clinique Bloemenhove. Lors de cette consultation, le médecin remet à sa patiente une lettre de liaison (une lettre émise par une sage-femme ne sera pas valable).

Attention ! Le délai légal de réflexion ne commence à courir que le jour qui suit la première consultation avec un médecin. Il est donc important de mentionner la date sur la lettre de liaison.

Les différentes méthodes d’intervention

À la clinique Bloemenhove, jusqu’à neuf semaines d’aménorrhée, la patiente peut choisir entre une IVG médicamenteuse (la pilule abortive) et une IVG chirurgicale par aspiration (aspiration intra-utérine). À partir de 9 semaines d’aménorrhée et jusqu’à 12 semaines, l’intervention consiste toujours en une IVG chirurgicale par aspiration. À partir de 13 semaines d’aménorrhée et jusqu’à 22 semaines, nous procédons à un avortement instrumental. Sur ce site web, votre patiente trouvera de plus amples informations sur les différentes méthodes pratiquées.